Vouloir atteindre la perfection est louable. Penser l’atteindre est presque toujours irréaliste. Mais accéder au beau est souvent possible. Pour cela, il est nécessaire d’être particulièrement attentif à la qualité de la relation qui se noue autour d’une œuvre ou plutôt autour de ce qui n’est encore qu’un projet et l’ensemble des protagonistes concernés (le commanditaire de l’œuvre, les concepteurs et toutes celles et ceux, sans exception, qui concourent à la réaliser).

L’Association pour la mise en valeur du site de Graufthal-Eschbourg (AMVSGE), présidée par Marc Burckhart, nous a confié la mission de participer aux travaux archéologiques pilotés par l’archéologue Jacky Koch, sous la supervision de Maxime Werlé, responsable du service archéologique de la DRAC, et de Jean-Christophe Brua, architecte du Patrimoine.

Jean-Michel Klein a été l’un des premiers apprentis de l’Atelier Thomas Vetter où il a passé son Brevet Professionnel de tailleur de pierre. Après des études à L’ACADÉMIE DES ARTS D’AVIGNON, puis des travaux sur les monuments les plus prestigieux de France, il savoure son retour à l’atelier de Thomasthal, avec l’opportunité d’entreprendre une sculpture monumentale de près de 2,4 mètres de haut. L’occasion de vous décrire dans les grandes lignes ce que représente le...

Les entreprises du réseau "Eco-rénover dans les Vosges du Nord" (Bas-Rhin et Moselle) ont à coeur de préserver, valoriser et faire vivre notre patrimoine bâti. L' Atelier Thomas Vetter est l'un des signataires de cette charte qui privilégie la qualité architecturale et le cadre de vie tout en respectant les habitations patrimoniales. Cette démarche prend également en compte la qualité environnementale en préconisant notamment l'utilisation de matériaux sains et naturels

Les douze Signes du Zodiaque de la cathédrale de Strasbourg et les douze Travaux des Mois est un livre d’art tout à fait inédit. Par la technique du gaufrage, l’ouvrage reproduit dans de magnifiques papiers chiffon vingt-quatre sculptures qui ornent le portail droit de la façade principale de la cathédrale.

Au Moyen Âge et même plus tard, les tailleurs de pierre travaillaient à la tâche. Il leur fallait donc signer leur travail pour être payé. Aujourd’hui encore ces signes de tâcherons sont visibles sur de nombreuses pierres de nos édifices.

Les jardins du château des Rohan de Saverne se préparent à accueillir 150 tailleurs de pierre et sculpteurs qui vont entrer en compétition pour réaliser, en 2 jours, la plus belle œuvre en pierre.

Ce réseau de professionnels de la région savernoise compte près de 60 entreprises représentant la plupart des secteurs d’activité qui touchent à notre vie quotidienne comme l’habitat, la construction, l’automobile, les loisirs, les assurances, la gestion de patrimoine, les finances... Une cinquantaine de chefs d’entreprise ont décidé de...